Logiciels inutilisés, sous-utilisés ou mal utilisés : les cas de dépenses logicielles inutiles ne manquent pas en entreprise. Pour remédier à ces scénarios coûteux, Gartner conseille tout d'abord d'optimiser la configuration des applications : les configurations par défaut se révélant particulièrement coûteuses pour les entreprises. Surtout celles des data centers. A la clé, les économies peuvent se chiffrer à plusieurs millions de dollars dans les plus grandes entreprises.

Gartner propose deux autres pratiques d'économie. La première consiste à recycler les droits de licence non utilisés, plutôt que de racheter systématiquement des licences. Les économies se jouent alors en termes de coûts de licence, mais aussi de support et de maintenance. La seconde mise sur l'utilisation d'une solution de gestion du parc logiciel (SAM : Software Asset Management). Avec un tel outil, les processus pour repérer les licences mal utilisées sont automatisés, ce qui libère du temps aux équipes IT et leur évite le recours à des compétences pointues sur le sujet. Pour Gartner, appliquer ces trois mesures permet de dégager jusqu'à 30% d'économies sur les coûts de licences.