Le Cloud s’enracine dans les entreprises Françaises. Selon IDC, les principales motivations pour adopter la technologie résident dans l'optimisation de l'utilisation des ressources et dans l'agilité accrue de l'infrastructure qu'offre le nuage. Selon le cabinet d'analystes, 18% des entreprises françaises ont commencé à migrer leur infrastructure dans le Cloud. Budget moyen constaté : 44% de l'enveloppe dédiée à l'infrastructure.

D'ici 2017, la proportion d'entreprises menant des projets Cloud va augmenter, avec un budget moyen qui montera à 60% des investissements en infrastructure. Le Cloud privé va occuper une place plus importante dans les systèmes internes, alors que le Cloud public va rester l’option privilégiée dans le cadre de programmes d'externalisation IT. Conséquence : le Cloud hybride, déjà adopté par une majorité de grandes entreprises, va continuer de gagner du terrain avec 15% d'entreprises supplémentaires converties dès 2015.