Les grands rendez-vous commerciaux annuels commencent de plus en plus tôt sur le Web. Ainsi, selon l'ONS, le bureau national des statistiques en Grande Bretagne, les ventes de Noël ont démarré cette année en octobre 2016, avec une hausse de 26,5% par rapport au mois précédent. Les e-commerçants doivent suivre le rythme et assurer une qualité de service irréprochable tant en ligne qu'hors ligne. Les données générées par leurs clients les aident à relever le défi. Celles-ci, collectées en masse puis consolidées et analysées, regorgent d'informations sur les tendances et intentions d'achat qui permettent d’anticiper la demande et d’ajuster les stocks. Les données collectées en amont des grandes saisons commerciales donnent aussi l'occasion d'engager les nouveaux acheteurs avec la marque et de leur proposer les offres les plus pertinentes quand la saison bat son plein.

Outre le développement des ventes, les Big Data donnent aussi aux e-commerçants des armes pour se protéger contre plusieurs déconvenues. C'est le cas avec la fraude : l'analyse des transactions permet de déceler les comportements suspects et de prévoir les tentatives de fraude ; de quoi récupérer jusqu'à 20% du chiffre d'affaires d’une enseigne. Utile lorsque l’on sait que la fraude commerciale a augmenté en Europe de 11% par rapport à Noël 2015.

Les e-commerçants doivent également veiller à ajuster leur réseau pour éviter toute interruption de service et à se protéger contre la perte de données. En effet, les transactions d'un jour livrent de précieuses informations pour booster les suivantes. D'où l'importance de disposer d'un système de stockage et de sauvegarde hors site pour protéger les Big Data issues des ventes, quoi qu'il arrive.