Selon le quotidien Science Daily, 90% de l’ensemble des données produites au monde ont été générées au cours des deux dernières années. La cadence ne risque pas de ralentir avec l'essor des objets connectés. Les data centers, pivots des connexions avec les utilisateurs et du traitement des données, vont être toujours plus submergés de data. Ils doivent absolument tenir le rythme et assurer un fonctionnement sans interruption. Rien ne sera possible sans une alimentation électrique fiable, des ressources énergétiques abondantes, qui plus est à  un prix accessible.

C'est là  que les régions nordiques ont une sérieuse carte à  jouer. Les contraintes énergétiques font à  présent partie des éléments décisifs pour choisir l'implantation d'un data center. Or dans les régions froides, la consommation liée au refroidissement peut être jugulée. Ce n'est pas tout. Plusieurs pays d'Europe du Nord offrent des ressources abondantes et renouvelables - éolien, hydroélectricité, entre autres. Un véritable atout quand il faut faire tourner un data center 24 heures sur 24 avec des volumétries en hausse constante. Leur prix est aussi plus abordable et prévisible, assurant une précieuse visibilité sur les budgets énergétiques. D'ailleurs, les GAFA ont déjà  pris position, à  l'exemple de Facebook en Suède ou de Google en Finlande.