En Allemagne, une startup propose de convertir la chaleur des data centers en chauffage domestique : 17 serveurs sont ainsi nécessaires pour chauffer une maison, même distante de plusieurs dizaines de kilomètres. Cloud&Heat offre ainsi deux services : l'hébergement du Cloud Computing et le chauffage d'immeubles grâce à  la chaleur émise par les serveurs. Ceux-ci peuvent être installés pour 12 000 euros par l'entreprise directement dans les bâtiments, avec un contrat de maintenance de 15 ans. Les propriétaires bénéficient d'un chauffage écologique à  moindre coût alors que la startup se dégage du financement du refroidissement des machines, ce qui lui permet d’afficher des tarifs particulièrement compétitifs.

L'alliance de l'hébergement de serveurs et du chauffage urbain séduit : à  ce jour, un parc de plus de 700 serveurs est en fonctionnement en Allemagne. En Suisse également, le concept intéresse la ville de Berne et fait parler de lui à  Lausanne. Avec toutefois une réserve sur le modèle de Cloud& Heat : l'emplacement des serveurs dans les immeubles soulève des questions de sécurité et de confidentialité des données. Toutefois, si le modèle idéal reste à  affiner, les data centers du Cloud Computing ont la perspective d'un marché à  inventer et à  développer.