Quand une entreprise parvient à bouleverser son marché grâce à une innovation, elle gagne un avantage concurrentiel considérable. A l'heure actuelle, cette rupture vient le plus souvent de services innovants, consommés en ligne et pilotés par l'informatique. Selon Tech Research Asia, pas moins de 61% des entreprises au monde cherchent ainsi à créer une rupture par le biais du digital. Pour les startups, le défi est plus simple à relever : elles n'ont pas à composer avec un héritage informatique qui contraint leurs décisions. Elles peuvent concevoir et commercialiser de nouveaux services très vite, ce qui aiguise la concurrence avec les entreprises établies.

Dans ce contexte, comment les entreprises équipées d'une informatique héritée peuvent-elles innover pour rester compétitives ? La problématique est d'autant plus complexe que l'application informatique moyenne a 20 ans d'âge selon plusieurs études. Créer le changement avec des outils IT inadaptés aux exigences d'innovation et d'agilité actuelles est tout simplement une gageure.

Les DSI des entreprises établies ont trouvé la parade : ils déplacent l'innovation dans le Cloud, une tendance qui, d'après Forrester, ouvre une nouvelle ère du Cloud Computing. Ainsi, des écosystèmes entiers d'entreprises peuvent être créés à la demande dans le nuage pour concevoir et tester des services. Les entreprises qui contournent ainsi leur informatique héritée, gagnent en agilité et maîtrisent leurs coûts. Avec une plateforme Cloud évolutive, elles peuvent innover aussi agilement que les startups et soigner leur avantage concurrentiel.