Grâce à l'intégration poussée des fonctions d’administration, le réseau « software defined » distribue automatiquement les ressources réseaux virtualisées, selon les besoins, au sein d’un data center. Le concept a maintenant été étendu à la connectivité entre data centers. En s'appuyant, entre autres, sur la fibre optique, cette connectivité à distance consiste à envoyer une description de service depuis un contrôleur vers un autre pour réserver instantanément des ressources de connectivité. Le SDN centralise ainsi le pilotage de la coopération et de la fédération des contrôleurs réseau essentielle dans le processus, lequel demande aux hébergeurs de prévoir des ressources disponibles et des ports dédiés activables pour l'opération.

L'intérêt d'interconnecter différents data centers concerne de nombreux cas de figure. Par exemple, une entreprise y trouvera un moyen résilient et très rapide d'assurer le basculement des charges dans le cadre d’un plan de reprise après incident. Autres atouts de cette connectivité d'avant-garde : elle ne requiert pas d'intervention humaine, automatise les opérations et les calibre à la demande. De premiers acteurs proposent déjà ce type de solutions, à l'exemple de Colt et de son offre 'DCNet On Demand'.