Cloud Computing, mais aussi Big Data, médias sociaux et mobilité : les charges de travail à gérer dans le data center pèsent toujours plus lourd. Pour tenir la cadence en termes de traitement des données et de stockage, la technologie« Flash » s'impose. Au point qu'IDC prévoit que 80% des périphériques de stockage livrés en 2015 seront compatibles avec cette technologie. Qu'est-ce-que Flash a de plus que les disques durs traditionnels ?

La performance, tout d'abord. Avec Flash, des analyses plus complexes sont possibles sans ralentir les processus de travail - l'idéal pour traiter les Big Data et repérer automatiquement des modèles à exploiter au sein de jeux massifs de donnée. La sécurité ensuite : en réduisant les délais d'analyse et en accélérant les réponses automatisées, Flash laisse moins de prise aux attaques sur les données. La consommation d'énergie, enfin, avec des chiffres éloquents : pour Gartner, à performances applicatives équivalentes, Flash réduit la consommation du data center de 90% tout en augmentant le débit d'acheminement des données. Qui dit mieux ?