Les GAFA gèrent d'énormes data centers, parmi les plus grands au monde. Evidemment, l'énergie qui alimente ses méga-centres fait l'objet de nombreuses innovations, tant dans l’objectif de réduire la facture énergétique que pour minimiser l'empreinte environnementale. Dans ce contexte, les énergies vertes sont arrivées en masse dans leurs centres de données, dont certains consomment désormais 100% d’énergie renouvelable.

Les entreprises technologiques sont d’ailleurs les plus gros acheteurs d'énergies vertes aux Etats-Unis, avec 1.78 gigawatt en 2015 - plus que la totalité du pays en 2014 ! Solaire, éolien, piles à combustible : les avancées des GAFA en matière d’énergie « green » sont telles que certains commercialisent aujourd’hui une partie de l'électricité produite pour leurs data centers.

Google a entamé la marche dés 2010 par le biais de contrats avec des opérateurs d'éoliennes autorisant la revente de l'énergie non consommée par ses centres. C'est aujourd'hui au tour d'Apple dont les data centers consomment uniquement des énergies propres - solaire et piles à combustible-  depuis 2013. La marque à la pomme a signé un contrat d’un montant historique avec le fournisseur d'énergie solaire First Solar il y a un an et demi. Récemment, elle a décroché l'autorisation officielle d'opérer comme fournisseur d'électricité dans les états où sont situées ses installations. Facebook et Amazon lui emboitent le pas, avec des objectifs similaires visant à une alimentation électrique 100% green de leurs data centers. Les deux sociétés deviendront peut-être fournisseurs d'électricité elles aussi ? Une affaire à suivre.