Les Big Data aident les entreprises à décrypter les comportements et les attentes de leurs clients. De plus en plus, les objets connectés contribuent au processus. Ils deviennent une nouvelle source de données à valeur ajoutée, aux côtés des données commerciales détenues par les entreprises et de toutes celles que les internautes génèrent sur le Web.  

Exemple avec les centres commerciaux hyper-connectés : les bornes à disposition des clients en magasin permettent de récupérer des informations qui autrement resteraient « cachées ». L'interaction client/magasin stimule ici la démarche et permet d'obtenir des informations sur des besoins auxquels l'entreprise ne répondait pas encore par manque de visibilité.

Toutefois, l'IoT doit encore trouver ses marques dans le monde professionnel. En effet, l'offre d'objets connectés est trop vaste, actuellement, pour correspondre à chaque fois à un besoin client. Conséquence, on peut s'attendre à une concentration de l'offre autour des « success stories » qui s'ancrent bel et bien dans l'entreprise. Et parallèlement, la sécurité des objets dits « intelligents » reste une préoccupation majeure des entreprises qui freine encore leur adoption.