Selon la Caisse Nationale d'Assurance Maladie des travailleurs salariés, la lombalgie coûte chaque année 2,3 milliards d'euros aux autorités de santé et le mal de dos est le second motif de consultation des médecins généralistes en France. D’ailleurs, les troubles musculo-squelettiques  (TMS) sont la première cause de maladie professionnelle reconnue et leur nombre s’accroît d’environ 18 % par an depuis dix ans. Les entreprises le savent bien et ont conscience que l’informatisation des postes de travail est l’un des premiers responsables de cette situation. Elles lancent ainsi des programmes de prévention, qui reposent notamment sur des exercices physiques et une nouvelle ergonomie des postes de travail. Fait nouveau, les objets connectés recèlent également un potentiel remarquable d’amélioration, à la fois en termes de détection de la pathologie que de correction des mauvaises positions.

Les objets connectés permettent tout d’abord d’identifier les activités et les équipements qui exposent le plus les salariés à des risques pour leur santé. Les capteurs intégrés à des dispositifs portables suivent les mouvements du dos pendant le travail – position, hauteur et alignement. L'analyse dans le Cloud des données ainsi collectées permet de mettre en place des alertes de sécurité en temps réel pour les professionnels - par exemple, l'appareil vibre quand un seuil de risque est atteint.

Ces données alimentent également des tableaux de bord qui identifient les activités et équipements à risque. Grâce à cette visibilité, l'entreprise sait tout de suite comment orienter ses efforts pour améliorer les postes et les conditions de travail. Les actions de remédiation incluent aussi l'adoption des bonnes pratiques concernant la posture et les habitudes sur le lieu de travail. Des "serious games" utilisant les données collectées pendant le travail par les dispositifs connectés s'avèrent efficaces pour motiver les salariés à corriger leurs gestes professionnels. Ainsi, si la nécessité d’accroître la productivité oblige de nombreux professionnels à manipuler plus rapidement des charges plus lourdes, les objets connectés leur apportent une assistance innovante pour le faire sans prendre de risque pour leur santé.