Dans un data center, le coût énergétique représente la troisième, voire la deuxième charge variable la plus importante. Les stratégies visent donc à  la maîtriser et à  la réduire, ce qui reste compliqué avec les énergies fossiles au prix fluctuant et imprévisible à  long terme. De plus, les opérateurs de data centers doivent investir dans des systèmes d'alimentation de sauvegarde colossaux, étant donné que les conséquences de la moindre interruption de service se payent très cher. Dans ce contexte, les investissements consentis par les géants du Web dans l'énergie solaire donnent un signal évident qu'il y a fort à  en attendre.

En effet, si les coûts d'installations de panneaux solaires restent élevés, l'énergie solaire est rentable à  long terme grâce à  la grande stabilité de son coût. De plus, toujours disponible, elle simplifie les systèmes d'alimentation secondaires et réduisent les coûts associés. Enfin, stockable, elle permet de constituer des réserves qu'il est possible de revendre aux réseaux publics pour générer un revenu supplémentaire. Google confirme l'intérêt économique avec un chiffre parlant : ses initiatives pour développer les énergies renouvelables, dont le solaire, lui ont permis d'économiser plus d'un milliard de dollars en 2013.