Des chercheurs d'IBM en Californie repoussent les limites de densité du stockage. Ils ont mis au point un procédé utilisant l'atome d'holmium comme support  de stockage pour 1 bit de données. A cette échelle de l'infiniment petit, la densité de stockage s'avère mille fois plus grande qu'avec les autres technologies existantes - Flash et disques durs. Par comparaison, les disques durs utilisent 100 000 atomes pour stocker le même volume. Résultat : un support d'holmium de la taille d'une carte de crédit peut contenir l'intégralité des 35 millions de chansons disponibles sur iTunes !

Un peu de technique permet de comprendre le principe de cette innovation : avec un microscope à effet tunnel, il est possible de changer l'orientation de l'atome d'holmium - haut ou bas - qui détermine le bit stocké - 0 ou 1. Le procédé d'enregistrement et de lecture reste similaire à celui des disques durs. Si la performance de stockage atteinte est totalement inédite, il n'en demeure pas moins un réel bémol : l'holmium est un métal rare issu de la monazite qu'il est difficile de se procurer. De plus, le procédé impose un environnement sous contraintes extrêmes (vide, absence de vibrations, très basse température). L'application dans le monde réel n'est donc pas encore à portée de main.