Microsoft a entamé l'agrandissement de son data center à  Cheyenne dans le Wyoming. Cette extension va servir de « proof of concept » pour son système d'alimentation par piles à  combustibles. Le prototype a été mis au point avec différents partenaires : FuelCell Energy fournit les piles, Siemens, les logiciels de gestion énergétique et de supervision de l'alimentation, et les autorités locales une partie du financement. Le principe : le biométhane récupéré de la station d'épuration voisine est utilisé par les piles à  combustibles pour produire de l'électricité, laquelle alimente toute l'installation. Aucune combustion dans le procédé, donc aucune émission de CO2.

Ce système promet de générer 250 kW, soit bien plus que les 100kW nécessaires au fonctionnement du data center. Microsoft gagne ainsi l'indépendance vis-à -vis du réseau public, auquel l'entreprise renvoie d'ailleurs le surplus d'énergie entièrement renouvelable. Les coûts associés à  la transformation et à  la distribution électriques disparaissent, comme les factures du fournisseur public, d'o๠des économies substantielles. Le système doit encore faire ses preuves, mais il s'annonce prometteur. La présence d’une station d'épuration à  proximité est peut-être en voie de devenir un nouveau critère d'implantation pour les data centers.