Le récent sommet d'AWS à Londres a été l'occasion pour le major du Cloud de rassurer le marché britannique. Le vote pro-Brexit ne changera en rien ses projets d'investissement dans un cluster britannique de data centers, avec un coup d'envoi prévu entre fin 2016 et début 2017. AWS explique vouloir renforcer son ancrage dans un pays considéré comme innovant, avec un marché à fort potentiel.

La stratégie d'AWS va plus loin que le seul marché britannique. Le cluster prévu dans le royaume fait partie des nombreuses nouvelles installations mises en œuvre par le major américain dans les 13 régions mondiales où il opère. Son objectif  vise à densifier le maillage de ses data centers pour faciliter le développement des affaires à l'échelle mondiale - tant celles d'AWS que de ses clients. Le futur cluster britannique constitue dans ce cadre un maillon important sur le vieux continent, Brexit ou pas. La proximité des installations avec les clients européens est par ailleurs une façon de répondre à l'attente de protection des données de ses citoyens par l'Europe.

Autre signe qu'AWS est bien décidé à intensifier son activité en Europe : l’assouplissement des règles  de sa place de marché, depuis laquelle les éditeurs de logiciels peuvent vendre leurs solutions. Pour les européens, plus besoin dorénavant de disposer d'une filiale américaine pour y accéder.