Les technologies de type Flash, NVMe ou 3D XPoint devraient se développer en 2017 pour faciliter la mise en œuvre d’un stockage de nouvelle génération. En effet, les Big Data collectées par l'entreprise ont besoin d'un socle de stockage plus performant, agile et rapide pour accélérer les analyses et révéler les nouveaux cas d'usage qui font avancer l'activité. Dans le data center, ce stockage moderne implique un rééquilibrage des charges informatiques et de stockage. Il va aussi falloir composer avec le Cloud public, les modèles hybrides ayant de bonnes chances de devenir la norme. Simplifier l'administration de l'infrastructure hybride va être essentiel, d'où l'intérêt d'une virtualisation étendue au stockage et au réseau. Ainsi, 2017 pourrait voir l'avènement du fameux SDDC, le data center défini par logiciel.

Autre tendance, identifiée par Equinix : une interconnexion amplifiée. Sur le front du Cloud d'une part : les entreprises utilisant différents nuages ont besoin de les faire converger pour supprimer les silos. En termes d'infrastructure d'autre part : les entreprises doivent compter sur une structure centralisée pour gérer ce "multicloud", relier tous les niveaux de leur activité numérique et assurer ainsi une fourniture de service irréprochable à leurs clients. D'ailleurs, pour Equinix, l'interconnexion va concerner bien d'autres domaines en 2017. Exemple avec l'e-commerce : l'intégration des paiements, des activités commerciales, des données et du marketing va s'accentuer, ce qui va ouvrir l'ère du commerce connecté.