Le développement du Cloud français connait une accélération selon les derniers chiffres publiés par Markess International. Alors qu'il y a dix ans, les revenus associés frôlaient le milliard d'euros (900 millions d'euros en 2007), ils en atteignent quasiment six en 2016 (5,9 milliards d'euros). Parmi les autres indicateurs qui démontrent cet essor, l'étude souligne une croissance qui va se poursuivre à deux chiffres sur les deux prochaines années. En 2017, la progression du Cloud en France devrait ainsi être de 18,6%.

Derrière ces chiffres, le cabinet analyse plusieurs tendances. D'une part, les facteurs de développement du nuage couvrent la transformation numérique accélérée des entreprises, la démocratisation des usages mobiles, la croissance des volumes de données à stocker et à analyser, la diffusion des outils collaboratifs et sociaux et l'essor du très haut débit.

D'autre part, Markess détaille la part des différents  types de services et solutions Cloud utilisés en France. Le SaaS, précurseur du Cloud Computing, représente près de 60% du Cloud français. L'IaaS (Infrastructure as a service) progresse de 5% en 2007 à près d'un tiers de la consommation Cloud française en 2016, alors que le reste du marché se consacre au PaaS (Platform as a service). Cette répartition montre que le Cloud évolue sur tous les fronts et ne se cantonne plus aux seuls services Cloud.