La capacité totale de stockage livrée dans le monde a augmenté de 16,5 % entre le deuxième trimestre 2016 et le deuxième trimestre 2017, pour atteindre plus de 65 exaoctets (1 Eo = 1018 octets), selon IDC. Parmi les segments les plus dynamiques du marché du stockage figurent les équipements externes, avec des revenus en hausse de 16,5 % sur la période. Les ODM (fabricants de produits en marque blanche) ont aussi le vent en poupe, avec des ventes en progression de 73,5 % (tirées par le dynamisme des grands data centers) et une part de marché de 23,3 %, en augmentation de près de 10 points.

À l'inverse, les ventes de solutions de sauvegarde externe (-5,4 %) et de serveurs de stockage (-3,4 %) ont reculé. Pour les fournisseurs de solutions traditionnelles, les chiffres sont décevants, à l'exemple du leader mondial, HPE/H3C, dont les ventes reculent de 13,2 %. Même constat chez le numéro deux du secteur, Dell, dont les revenus chutent de plus de 26 %. Seul NetApp positionné exclusivement sur les solutions de stockage externes s'en sort avec une progression de 16,7 % de ses ventes. Du côté des systèmes de stockage 100 % Flash et hybrides, le bilan est mitigé : le poids de ces deux segments diminue en passant de 38,6 % à 32,4 % de la valeur totale des ventes, même si leurs chiffres d'affaires ont progressé - respectivement de 37,6 % et 19,6 %.

Enfin, un article du Monde Informatique nous apprend que les systèmes convergés ont connu une augmentation de 6,2 % par rapport au 2e trimestre 2016, pour atteindre 3,15 milliards de dollars – augmentation divisée par deux, toujours sur la même période. Alors que les systèmes hyper-convergés captent désormais 23 % des parts de marché, à 763,4 millions de dollars, soit une hausse de près de 50%.