Les capacités de stockage disponibles dans les data centers pour héberger les projets Big Data « pesaient » 764 pétaoctets en 2015 dans la zone EMEA. IDC annonce qu’elles vont passer à 20 exaoctets d'ici 2019. En d'autres termes, la capacité de stockage va être multipliée par un facteur 20 000 en 4 ans ! Ce qui permet de mesurer très concrètement l'impressionnant essor des Big Data.

D'autres chiffres d'IDC illustrent la croissance du marché de data centers utilisés pour les Big Data. Ainsi, de 2015 à 2019, la part de marché des serveurs dédiés à la puissance de calcul des centres de données va passer de 6% à 16% de tout le marché EMEA des serveurs. Un effet secondaire de l'afflux massif de données à analyser et exploiter dans les centres de données. Pour IDC, malgré ces chiffres, les volumes exponentiels de données ne représentent pas le plus gros défi des Big Data. Les entreprises doivent avant tout apprendre à en tirer de la valeur. Ceci demande une maturité accrue  pour se lancer dans ce type de projets, les mener et les doter de compétences de spécialistes encore rares.