Pour l’internaute moyen, le Cloud est partout, même s’il est invisible : services de musique ou vidéo en ligne, messagerie, stockage automatique de photos, etc. Habitué aux performances, à  la disponibilité et à  la facilité d’utilisation des Clouds publics, l’internaute exige de bénéficier des mêmes atouts dans le cadre de son travail. Pas si simple, répondent les DSI : la simplicité et l’agilité du Cloud public ont été obtenues au détriment de la sécurité, du contrà´le des accès et parfois même du respect de réglementations spécifiques. D’o๠l’idée de combiner le meilleur des deux mondes.

L'un des points forts du Cloud hybride  tient aux technologies open source qui ont contribué à  façonner les Cloud publics. Synonyme de collaboration ouverte et d’innovationjavascript:void(0);, celles-ci bénéficient de la mise en commun des connaissances de nombreux spécialistes, dont certains sont issus des plus grandes entreprises mondiales, ainsi que de leur volonté de donner le pouvoir aux utilisateurs. Au sein d'un Cloud hybride, cette ouverture permet de répondre aux diverses problématiques de l'entreprise : services adaptés à  son activité, prise en charge de sa diversité informatique, évolutivité, modularité compatible avec ses divers outils d'administration et services IT innovants.