D'après l'enquête d'IHS Markit, la virtualisation de l'infrastructure du réseau télécom va être initiée dans les centraux téléphoniques. Plus précisément, parmi les 20 plus gros opérateurs mondiaux, quasiment tous envisagent de refondre les centraux téléphoniques en mini data centers. Pour 95% des répondants, il s'agit de déployer serveurs et solutions de stockage dans les centraux téléphoniques afin d'offrir à leurs clients tous les avantages du cloud via une nouvelle génération de services télécoms.

Plusieurs technologies vont entrer en jeu dans cette nouvelle infrastructure réseau des télécoms. Tout d'abord, la technologie NFV (Network Functions Virtualization) va migrer les fonctions réseaux vers des environnements virtualisés. Le SDN (Software-Defined Network) va permettre un pilotage plus performant du réseau. Ce duo de technologies promet d'apporter aux centraux téléphoniques l'agilité et l'évolutivité du Cloud, ce que confirment 70% des répondants. Par ailleurs, le 100 gigabit Ethernet (100GE) va se développer pour améliorer les performances réseau. La part de ports 10/40/100GE devrait passer de 16% en 2016 à 38% en 2018. Constat similaire pour les systèmes optiques, déployés ou prêts à l'être d'ici 2018 chez 70% des répondants. Vitesse, agilité : les réseaux télécoms devraient vite atteindre le nuage.