L'Internet des objets investit toutes les strates de notre société. Exemple avec un bâtiment de bureaux : du parking aux salles de conférences, en passant par la ventilation, les données sont captées à tous les étages pour assurer la sécurité ou le contrôle de l'environnement. Les différents dispositifs (par exemple, caméras ou VMC) qui se connectent au réseau se multiplient rapidement et risquent de créer une véritable congestion en accaparant bande passante et routeurs Wifi. Les deux défis principaux résident dans la gestion et la sécurité de ces objets connectés - soit la capacité à les identifier, les sécuriser et les isoler.

Gartner propose plusieurs actions pour se préparer au déluge de données de l'IoT. Ainsi, l'identification et le recensement des objets connectés doivent résulter d’une collaboration de l'équipe IT avec les services métier et les services généraux, afin d’établir une vue exhaustive de tous les objets utilisant le réseau. De là, il convient d'établir une politique de règles et de droits d'usage, tant pour des raisons de sécurité que de gestion de la disponibilité du réseau. Ces deux premières étapes permettent de repérer les objets trop gourmands en ressources ou tout simplement indésirables. La gestion de tous les objets connectés, de plus, a intérêt à miser sur une virtualisation du réseau, pratique pour segmenter les objets selon leurs profils et isoler ceux qui le nécessitent. De quoi, également, établir des priorités dans le trafic.