Le film Internet Machine de Timo Arnall propose de réfléchir et d'investiguer les systèmes qui se cachent derrière le Cloud, histoire de toucher du doigt - ou presque - les innombrables octets qui le façonnent. La caméra explore un data center de Telefonicà  en Espagne, sans autre bande son que le bruit des machines. L'architecture physique et les équipements à  eux seuls racontent l'histoire et révèlent la complexité matérielle derrière le nuage que chacun utilise au moindre mail.

Ce film participe à  l'exposition Big Band Data à  Barcelone, puis à  Madrid, dont la vocation consiste à  explorer l'émergence de la base de données comme cadre de réflexion culturelle et politique et la 'datafication' du monde.