La difficulté à sécuriser les Big Data n'est pas nouvelle et nombre d'experts se penchent sur la question, dont la « Federal Trade Alliance » américaine ou le célèbre cabinet d’analystes Gartner. Pour ce dernier, en 2018, la moitié des entreprises subira un vol de données du fait de mauvaises pratiques de sécurité. La « Cloud Security Alliance » (CSA), qui se consacre à promouvoir les meilleures pratiques de sécurité dans le Cloud, avait déjà détaillé les principaux défis pour la sécurité du Cloud. Elle poursuit la réflexion avec un nouveau rapport qui propose les dix meilleures pratiques pour relever ces défis et contribue ainsi à aviser le marché sur la sécurité des Big Data.

Parmi les conseils prodigués figure la création d'un environnement de confiance dans les frameworks de programmation distribués de type Apache Hadoop et ce, par le biais d'une authentification Kerberos – ou un équivalent. Ce protocole d'authentification réseau repose sur un mécanisme de clés secrètes et de tickets, sans recourir à des mots de passe trop souvent interceptés. Autre conseil de la CSA : masquer, voire supprimer toutes les données identifiables (noms, adresses, numéros de sécurité sociale, entre autres) pour assurer une parfaite anonymisation des données. Attention également aux entrepôts de données: souvent faiblement sécurisés, il convient de les combiner à de solides solutions de chiffrement, avec un espace de stockage séparé. Ce rapport peut être téléchargé gratuitement sur le site de la CSA.